Nathalie Joffre

 

 

BURST
Le(s) lieu(x) de l'intime (2011)

Research Director : Françoise Parfait.

Extracts :

"Un jour alors que je m'extrayais de là-bas, je découvrai un lieu…
Mer, jungle, rivage et temple : un lavoir.
Il se mit à pleuvoir, je m'y recroquevillai,
j'observai un long moment l'extérieur de cet intérieur-extérieur accroupie au bord.
Je ne pouvais plus quitter le fond de l'eau.
J'en revins bizarrement par une voie de chemin de fer désaffectée,
une gueule, une gorge, qui s'enfonçait au loin et me ramena là-bas, au point de départ." Poem from Burst, le livret.

Tout a commencé avec un lieu : le lavoir. Un besoin d’espace obsessionnel m’a conduit à lui. Je cherchais une surface propre, mais aussi une distance par rapport à mon présent et à mon passé et aux lieux de ces deux existences. A priori, ce lieu ne parlait de rien. Il était là comme un aimant au centre de tout, un passage obligé dans le temps et l’espace. J’ai tout de suite cherché à le vivre physiquement en marchant sur ses contours, en m’accroupissant au pied de son eau, en regardant son fond verdâtre rempli de carcasses d’objets quotidiens, en écoutant les clapotements de son eau et les bruits environnants. Echos, reflet, ombre, j’avais également un miroir géant où me mirer mais uniquement si je le voulais. Parce que tout restait ouvert, infini, respirable. J’ai donc commencé par éprouver un lieu.